Story

Construire pour la santé

La gestion d’une structure hospitalière moderne est soumise à un cahier des charges qui ne cesse de s’accroître, notamment en ce qui concerne les dernières techniques utilisées pour le diagnostic et la guérison des patients. Mais l’architecture aussi se voit constamment imposer de nouvelles exigences toujours plus strictes.

Tout homme fait nécessairement un séjour à l’hôpital au cours de sa vie, à commencer par le moment où il naît. Par la suite, nous retournons à maintes reprises dans des établissements de soins, que ce soit en qualité de patient ou de visiteur. Souvent, c’est une question de vie ou de mort. Il n’est pas étonnant dans ces conditions que les hôpitaux et cliniques fassent l’objet d’une attention particulière dans la société. On s’attend tout naturellement à ce que la technique corresponde aux normes les plus récentes et que les bâtiments soient parfaitement aménagés, ce qui ne fait qu’amplifier la pression sociale et économique qui pèse sur les hôpitaux. Ceux qui ne suivent pas le mouvement se font obligatoirement distancer.

 

Face à la pression exercée sur le rapport coût-bénéfices, les hôpitaux et cliniques sont sommés de pratiquer une gestion efficace. Les plus flexibles d’entre eux sont ceux qui réussissent le mieux. Aujourd’hui, bon nombre d’hôpitaux se restructurent complètement pour adapter leur portefeuille de prestations aux nouvelles exigences. Dans un environnement qui devient de plus en plus concurrentiel et complexe, tous les groupes d’intérêts nourrissent des exigences croissantes envers les hôpitaux et cliniques modernes. Cela a aussi des conséquences sur les aspects esthétiques, architecturaux et écologiques des bâtiments.

 

Une tâche à haute responsabilité

 

La complexité de la construction dans le domaine médical ne saurait être plus grande. D’où l’importance d’élaborer un programme complet, dès la phase de conseil et avant même la planification effective. Cela passe par la formulation des objectifs fonctionnels et des objectifs de qualité comme base du programme spécifique des locaux. Il ne faut oublier aucun point, sous peine de perturber par la suite les routines de travail éprouvées. Experts, médecins, gestionnaires des soins de santé et  planificateurs (spécialisés) travaillent en étroite collaboration au sein d’une équipe pour mener à bien le projet.

 

Grâce à cette démarche interdisciplinaire, la planification tient d’emblée compte de tous les facteurs architecturaux, médicaux, médico-légaux et économiques. La modélisation des données d’un bâtiment (BIM, Building Information Modeling) peut, quant à elle, amener des gains d’efficacité dans le cadre de la planification et de la construction de bâtiments médicaux complexes. De tels outils s’avèrent également utiles dans la suite du processus et dans l’exploitation de la nouvelle construction ou de la transformation, afin que l’hôpital fonctionne dès le départ de manière optimale. Une réponse sur mesure peut être ainsi apportée aux diverses exigences médicales: en effet, celles-ci varient fortement selon qu’il s’agit de soins d’urgence, d’hospitalisations et de traitements semi-ambulatoires, de traitements pré- et post-hospitaliers, de traitements ambulatoires ou de traitements de réadaptation.

Le thème «Healing Architecture» occupe aussi une place de plus en centrale au sein des hôpitaux. L’environnement direct influence le bien-être physique et psychique des êtres humains mais aussi leur santé. Les facteurs de santé dans le design des établissements cliniques du futur jouent un rôle de plus en plus important dans la planification actuelle des hôpitaux et des centres de rééducation. Les éléments comme les odeurs, la lumière, les couleurs, les matériaux et l’environnement sont adaptés aux besoins des utilisateurs afin que les patients se sentent mieux et guérissent plus rapidement. Tel est ce que confirme également le Dr. Georg Schäppi, directeur de la Hochgebirgsklinik HGK (Clinique de haute altitude) à Davos: «Les locaux rénovés dans l’espace privé des patients créent une atmosphère dans laquelle patientes et patients se sentent bien et en de bonnes mains– un environnement qui a finalement un effet bénéfique sur la santé.»

L’espace privé de la Hochgebirgsklinik (HGK) à Davos a été rénové selon le concept «First Class Reha-Hospitality». Le bureau d’architectes OOS a planifié et dirigé les travaux d’assainissement des chambres, des salles de détente et de l’espace restauration.

dsc5750
Related Projects

Start typing and press Enter to search